Diégèse  mercredi 17 mars 2004


ce travail est commencé depuis 1538 jours et son auteur est en vie depuis 15991 jours (15991 = nombre premier)
2004

ce qui représente 9,6179% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




Les Méditations métaphysiques de Descartes
D'une certaine façon, un commentaire (libre) de Descartes
Ensuite, quoique ces idées ne dépendent pas de ma volonté, il n'est pas pour autant établi qu'elles procèdent nécessairement de choses situées hors de moi. En effet, de même que les impulsions dont je parlais à l'instant, quoiqu'elles soient en moi, semblent pourtant différentes de ma volonté, de même peut-être aussi y a-t-il en moi quelque autre faculté, qui ne m'est pas encore connue, productrice de ces idées, comme il m'a toujours semblé jusqu'ici qu'elles se forment en moi, lorsque je rêve, sans aucune aide des choses extérieures. Ce soir, le trouble, comme la main de Dieu, son souffle, un baiser de Dieu sur un front trop fiévreux et rien qui puisse remplacer cet apaisement là et cette crainte là.
Et je ne sais plus ce que je rêve. Il faudrait pour cela savoir ce que je vis, et ce que je vis se dérobe autant que le monde et je ne sais plus ce qu'est la joie ni ce qu'est la peine.
Et Descartes reste seul dans un monde désolé, avec son esprit qui le fait vivant, avec son esprit seul qui décrit autant la solitude que la raison.
 















2003 2002 2001 2000