Diégèse  vendredi 26 mars 2004


ce travail est commencé depuis 1547 jours et son auteur est en vie depuis 16000 jours (27 x 53 jours)
2004

ce qui représente 9,6688% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




Les Méditations métaphysiques de Descartes
D'une certaine façon, un commentaire (libre) de Descartes
Autrement dit, non seulement il est impossible, par exemple, qu'une pierre qui n'existait pas avant commence maintenant à exister, si elle n'est pas produite par une chose où se trouve, soit formellement, soit éminemment, tout ce qui est mis dans la pierre ; et il est impossible que de la chaleur soit introduite dans un sujet qui n'était pas chaud avant, sinon par une chose qui soit d'un ordre au moins aussi parfait que de la chaleur, et ainsi tout le reste ; mais aussi en outre, il est impossible que l'idée de chaleur ou de pierre soit en moi par quelque cause dans laquelle il y ait pour le moins autant de réalité que je conçois qu'il y en a dans la chaleur ou la pierre. Ainsi, il n'y a pas de pensée magique. Certes. Et la pensée n'est pas démiurge sauf à être folle. Certes. Mais je peux pourtant créer la chaleur, la sensation de chaud et de froid ne vient pas de l'extérieur, elle vient de l'intérieur et je peux trouver chaude une pierre froide et je peux avoir froid devant le plein soleil de l 'été et l'ordre de la chaleur est bien imparfait. Mais ma réfutation de Descartes est dérisoire, elle ne démontre rien que mon manque de compréhension, mon manque de sympathie pour cette pensée froide, comme une pierre froide, sans que rien jamais vienne la réchauffer d'un soupçon d'émotion. Que dit Descartes de l'émotion
Il ne dit rien de l'émotion, pas encore, jamais...
 













2003 2002 2001 2000