Diégèse  samedi 20 novembre 2004


ce travail est commencé depuis 1786 jours (2 x 19 x 47 jours) et son auteur est en vie depuis 16239 jours (3 x 5413 jours)
2004

ce qui représente 10,9982% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain




Les Méditations métaphysiques de Descartes
D'une certaine façon, un commentaire (libre) de Descartes
Mais parce que ces nerfs doivent passer par la jambe, la cuisse, les reins, le dos et le cou, pour parvenir depuis le pied jusqu'au cerveau, il peut arriver, même si la partie de ces nerfs située dans le pied n'est pas atteinte, mais seulement quelqu'une des parties intermédiaires, que se produise dans le cerveau exactement le même mouvement que lorsque le pied est mal en point, et par suite il sera nécessaire que l'esprit sente la même douleur. Il faut soutenir la même chose de n'importe quelle sensation. Pas mal vu. J'ai mal au pied, mais en fait j'ai mal au dos. Ou encore, j'ai mal au pied, mais en fait, j'ai mal à mon enfance, mal à mon inconscient, et cette douleur du pied, hystérique, est la douleur de la porte qui s'est fermée violemment sur moi quand j'avais cinq ans, je ne pouvais pas entrer, je ne pouvais pas sortir. Ainsi, la douleur peut être psychosomatique. Si Descartes avait osé, il aurait sans doute pu parvenir à cette conclusion que semblait induire le titre du livre que lisait mon voisin de T.G.V., cet été. Descartes, psychosomatique. Je décompense.
 















2003 2002 2001 2000