Diégèse  dimanche 21 novembre 2004


ce travail est commencé depuis 1787 jours (1787 = nombre premier)
et son auteur est en vie depuis 16240 jours (24 x 5 x 7 x 29)
2004

ce qui représente 11,0037% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain




Les Méditations métaphysiques de Descartes
D'une certaine façon, un commentaire (libre) de Descartes
Je remarque enfin que, puisque chacun des mouvements se produisant dans la partie du cerveau qui affecte immédiatement l'esprit n'apporte à celui-ci qu'un seul sentiment, tout ce qu'on peut s'imaginer de mieux en cela est qu'il apporte celui qui, de tous ceux qu'il peut apporter, contribue le mieux et le plus souvent possible à la conservation de l'homme en bonne santé. Est-ce que tous les mouvements de mon cerveau et tous les mouvements de mon corps sont ce qui est le mieux adapté à me maintenir en bonne santé, en meilleure santé ? Si Descartes avait osé, après avoir inventé l'inconscient, il aurait pu définir la perversion et de là, démontrer aussi toutes les formes d'aliénation sociales et personnelles qui nuisent si fortement à notre bonne santé mentale et physique.
Encore un effort
 















2003 2002 2001 2000