Diégèse  mercredi 24 novembre 2004


ce travail est commencé depuis 1790 jours et son auteur est en vie depuis 16243 jours (37 x 439 jours)
2004

ce qui représente 11,0201% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain




Les Méditations métaphysiques de Descartes
D'une certaine façon, un commentaire (libre) de Descartes
Il est vrai que Dieu aurait pu donner à la nature de l'homme une constitution telle que ce même mouvement dans le cerveau fît voir à l'esprit n'importe quelle autre chose, par exemple ce mouvement lui-même en tant qu'il est dans le cerveau, ou en tant qu'il est dans le pied, ou de l'un des lieux intermédiaires, ou enfin dans tout ce qu'on voudra d'autre ; mais rien d'autre n'aurait autant contribué à la conservation du corps. C'est amusant, j'ai l'impression que Descartes répond à ma chronique d'hier. Quand il dit que Dieu aurait pu faire que le cerveau vît toute autre chose, je peux témoigner que Dieu peut aussi le faire et qu'il est certaines tumeurs crâniennes, et pas nécessairement les plus méchantes, qui font que le cerveau indique à l'esprit des sensations erratiques. Il est vrai aussi, et Descartes a raison, que cela ne contribue pas vraiment à la bonne conservation du corps... et de l'esprit.
 
















2003 2002 2001 2000