Diégèse  jeudi 25 novembre 2004



ce travail est commencé depuis 1791 jours et son auteur est en vie depuis 16244 jours (22 x 31 x 131 jours)
2004

ce qui représente 11,0256% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain




Les Méditations métaphysiques de Descartes
D'une certaine façon, un commentaire (libre) de Descartes
De même, quand nous manquons de boisson, il en résulte une certaine sécheresse de la gorge qui met en mouvement ses nerfs et par leur moyen les parties intérieures du cerveau, et ce mouvement affecte l'esprit du sentiment de soif, parce que rien ne nous est plus utile en toute cette affaire que de savoir que nous avons besoin de boire pour la conservation de notre santé, et ainsi pour tous les autres cas. Je pense à la canicule, aux vieillards qui se déshydrataient subrepticement, à cette sécheresse de la gorge qui ne venait pas. Je pense à la sécheresse de la bouche qui vient à cause de certains médicaments et qui ne signifie pas la soif, qui ne se soigne pas par la boisson. Je pense ainsi que les affirmations de Descartes disent de curieuses choses quand le corps ne fonctionne plus très bien. Et si Descartes avait raison ?
 
















2003 2002 2001 2000