Diégèse  dimanche 10 octobre 2004



ce travail est commencé depuis 1745 jours et son auteur est en vie depuis 16198 jours (2 x 7 x 13 x 89 jours) 2004

ce qui représente 10,7729% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




Les Méditations métaphysiques de Descartes
D'une certaine façon, un commentaire (libre) de Descartes
Et bien que peut-être (ou plutôt certainement, comme je le dirai bientôt) j'aie un corps qui m'est fort étroitement conjoint, toute fois, parce que j'ai, d'un côté, une idée claire et distincte de moi-même en tant que je suis seulement une chose pensante et non étendue et, d'un autre côté, une idée distincte de ce corps en tant qu'il est seulement une chose étendue et non pensante, il est certain que je suis réellement distinct de mon corps, et que je peux exister sans lui. Est-ce que je peux exister distinctement de mon corps ? Penser ainsi cette distinction essentielle, n'est-ce pas se faire trop d'honneur, n'est-ce pas, à trop vouloir démontrer que l'on est une créature divine, penser que l'on est Dieu ? La leçon fondamentale de l'incarnation du Christ, c'est ce rappel à l'ordre, ce rappel à l'amour, amour pour l'autre en ce qu'il est esprit et en ce qu'il est chair et dépasser cet amour pour aimer Dieu, Dieu incarné, mort et ressuscité.
 














2003 2002 2001 2000