Diégèse  lundi 11 octobre 2004



ce travail est commencé depuis 1746 jours et son auteur est en vie depuis 16199 jours (97 x 167 jours) 2004

ce qui représente 10,7784% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




Les Méditations métaphysiques de Descartes
D'une certaine façon, un commentaire (libre) de Descartes
De plus, je trouve en moi des facultés de penser selon certaines modalités spéciales, songeons aux facultés d'imaginer et de sentir, sans lesquelles je peux avoir de moi tout entier une intellection claire et distincte, mais non pas réciproquement d'elles sans moi, c'est-à-dire sans une substance intellectuelle en laquelle elles se trouvent ; elles incluent en effet dans leur concept formel quelque intellection. D'où je perçois qu'elles sont distinguées de moi comme les modes le sont de la chose. La façon dont Descartes s'applique à hiérarchiser les différentes fonctions et facultés de son être est implacablement névrotique. Son raisonnement suinte la culpabilité. Le lecteur d'aujourd'hui, certes, est aidé par tous les travaux qui ont été réalisés depuis. On sait qu'un homme qui n'aurait plus la faculté d'imaginer, juste cette petite faculté là, ne pourrait plus penser et que penser, c'est au moins autant imaginer que rationaliser et que d'ailleurs, rationaliser, c'est imaginer.
 













2003 2002 2001 2000