Diégèse  mercredi 3 août 2005


ce travail est commencé depuis 2042 jours et son auteur est en vie depuis 16495 jours (5 x 3299 jours)
2005

ce qui représente 12,3795% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




Grave inquiétude dans les "milieux" de la culture... Sony vient d'accepter de dédommager à l'amiable des spectateurs de ses films s'estimant trompés par des critiques fabriquées de toute pièce.
Jurisprudence.
Jurisprudence.
Jurisprudence.


Dans le même temps, les exploitants de salles de cinéma de Paris s'insurgent contre le cinéma gratuit et en plein air qui nuit à leur chiffre d'affaire.

Alors, je propose d'attaquer, en vrac, pêle-mêle, les producteurs, les diffuseurs, les journaux, les magazines, les exploitants, pour atteinte, pour entente, à la libre concurrence, pour entente sur les critiques de ces films présentés comme des œuvres et qui ne sont que des marchandises comme les autres. Je propose d'attaquer et de demander des dommages et intérêts, graves, lourds, définitifs.

Jurisprudence.
Jurisprudence.
Jurisprudence.


Just for you, Guy Debord.






2004 2003 2002 2001 2000