Diégèse  samedi 6 août 2005


ce travail est commencé depuis 2045 jours et son auteur est en vie depuis 16498 jours (2 x 73 x 113 jours)
2005

ce qui représente 12,3954% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




Le journal Le Monde titre "Hiroshima, entre mémoire et oubli".

Le moteur de recherche Google, pour Hiroshima, fournit plus d'images du souvenir, du monument du souvenir que de l'explosion de la bombe atomique.

La mémoire garde aussi le titre du film de Marguerite Duras et d'Alain Resnais "Hiroshima mon amour".


Ainsi, le bagage linguistique de la journée, autour d'Hiroshima est "mémoire" "oubli" "amour".
Ce qui déclenche "Littérature".


Ainsi, Hiroshima est devenu d'abord un objet esthétique dans le monde qui cultive l'esthétique de la mémoire, du mémorial, de la commémoration.

L'esthétique sera-t-elle assez forte pour combattre l'horreur ?






2004 2003 2002 2001 2000