Diégèse  mardi 5 avril 2005


ce travail est commencé depuis 1922 jours et son auteur est en vie depuis 16375 jours (53 x 131 jours)
2005

ce qui représente 11,7374% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




Sur quelles pierres solennelles l'Église se construit-elle, s'est-elle construite, s'est-elle rendue solennelle, pompeuse, dorée, marmoréenne, empesée ? Après l'émotion, après l'émotion des fidèles, l'émotion du monde, l'émotion des fidèles du monde entier, et aussi de ceux qui n'étaient pas comptés parmi les fidèles, mais qui aussi étaient émus, l'Église solennelle transforme, veut transformer cette émotion en solennité. Une photo montre ce qui pourrait, de loin, d'un peu plus loin, du côté du ricanement, du côté du grincement, figurer la mort du Père Noël. Le Pape mort, déguisé en Père Noël dans la Basilique Saint-Pierre.
Avant, l'Église solennelle parvenait à sublimer l'émotion par la solennité. Aujourd'hui, marquée par le monde, au milieu de ce monde, avec tous les médias du monde, souvent, elle échoue à la solennité. Mais il reste l'émotion des fidèles, mais il reste l'émotion.






2004 2003 2002 2001 2000