Diégèse  vendredi 8 avril 2005


ce travail est commencé depuis 1925 jours et son auteur est en vie depuis 16378 jours (2 x 19 x 431 jours)
2005

ce qui représente 11,7536% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




La ville, les grondements de la ville, nombreux, avec la stridence urbaine, aiguë, avec l'agitation urbaine, urbanisée, vive, les grondements de la ville ne livrent pas leur sens.

Oui.
Non.


La ville éjecte des mots.

Europe, constitution, libéralisme, privé, public, marché, social...
Château de cartes des mots de la ville, éjectés de la ville comme un défaut de la pensée.

Les grondements de la grande ville urbaine, comme la souffrance de l'absence complète, définitive, éradiquée, de sens, de la générosité du sens de la grande ville urbaine, urbanisée, déjetée.







2004 2003 2002 2001 2000