Diégèse  lundi 11 avril 2005


ce travail est commencé depuis 1928 jours et son auteur est en vie depuis 16381 jours (16381 = nombre premier)
2005

ce qui représente 11,7697% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




Ce doit être possible, parfois, de laisser les rêves de la nuit inciter à la tendresse, ce doit être possible de les laisser courir dans les veines, de les laisser faire rempart contre les lignes des journaux, contre les nouvelles des journaux, contre les événements.
Puisque nos rêves de la nuit ne sont pas des événements, puisque la tendresse de nos rêves n'est pas relatée dans les journaux, alors la tendresse de nos rêves peut encore courir un peu, comme pendant les rêves, comme pendant la nuit, dans nos veines, un peu dans la vie, dans la vie du jour, dans cette vie du jour.
Ni ne crient, ni ne rient, ni ne nient nos rêves.
Une chanson.






2004 2003 2002 2001 2000