Diégèse  vendredi premier juillet 2005


ce travail est commencé depuis 2008 jours et son auteur est en vie depuis 16462 jours (2 x 8231 jours)
2005

ce qui représente 12,2039% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




Ainsi, tous ces commentaires, tous ces reportages, toutes ces photos, tous ces articles, et même les bons articles, et même les articles intéressants, sensibles, intelligents, même ces articles-là, désormais, ont permis, ont réussi, ont permis que la mort d'un enfant, tué par balle dans une "cité" passe au second plan, soit oubliée, presque, ne soit que le support, ne serve plus qu'à supporter la machine politique et la machine médiatique enlacées à l'ombre de la cité, éclairée par des sunlights.
La mort d'un enfant.

Ainsi, porterons-nous silencieusement le souvenir, le souvenir se souvenant, le souvenir qui se rappelle, le souvenir qui rappelle, qui rappelle à l'ordre de la morale, qui rappelle que l'on ne marchande pas la mort, que l'on ne marchande pas, surtout pas, la mort d'un enfant.

Le péché.
 







2004 2003 2002 2001 2000