Diégèse  mardi 8 novembre 2005


ce travail est commencé depuis 2139 jours (3 x 23 x 31 jours) et son auteur est en vie depuis 16592 jours (24 x 17 x 61 jours)
2005

ce qui représente 12,8918% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




Ça y est, je dis que ça y est, je dis que c'est fini, que ce n'est pas entièrement fini mais que ça va finir, que ce n'est pas possible que ça dure, que brûler des voitures, c'est lassant, à la longue. Ça y est.

Et puis non. Le compte n'y est pas, n'y est pas encore, comme le disent, comme le répètent les syndicalistes. Le compte n'y est vraiment pas.


Il n'y a pas d'excuses. Il n'y a pas eu d'excuses. Il n'y aura pas d'excuses. Il n'y a jamais d'excuses. Octobre 1961. Pas d'excuses. Couvre-feu. 


On nous dira, on nous dira encore une fois, que ça n'a rien à voir. Ça n'a jamais rien à voir. Ce qui est symbolique, ce qui est accès au symbolique, vous le nommez amalgame, amalgame tendancieux et vous dites que ça n'a rien à voir. Mais la loi de couvre-feu pour les petits enfants des morts d'octobre 1961, c'est symbolique et vous savez bien que ce n'est pas un amalgame.

Pas d'excuses.
Couvre-feu.







2004 2003 2002 2001 2000