Diégèse  jeudi 3 août 2006


ce travail est commencé depuis 2407 jours et son auteur est en vie depuis 16860 jours (22 x 3 x 5 x 281 jours)
2006

ce qui représente 14,2764% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




avant le texte
le texte après le texte
Il me semble qu'il s'agissait d'une chanson et de cette chanson, je connais désormais l'air, l'air de musique, la musique. Il s'agit d'une chaconne de Pachelbel retrouvée dans un recueil de piécettes baroques pour pianistes débutants, pour pianistes amateurs. Il suffit désormais de faire connaître cette chaconne aux personnages, de leur apprendre la musique, l'air de musique et de les laisser écrire les paroles d'une chanson sur cette chaconne de Pachelbel. Gustav : qui joue du piano ? Qui sait jouer du piano ? Qui peut jouer du piano ?

Noëmie : tout le monde joue du piano. Cela fait partie des conditions d'embauche.

Mathieu : je ne sais pas jouer de piano. Je ne sais pas en jouer et je ne sais pas chanter non plus. Je ne sais pas. Mais je peux jouer un morceau, je peux jouer sur le piano un seul morceau, s'il y a un piano et si on me laisse faire, si cela a un sens de jouer ce morceau.

Noëmie : les spectateurs découvrent un piano à queue dans un coin de la scène.


Gustav : les didascalies m'amusent. Tu devrais en faire plus souvent. Cela me rappelle ce feuilleton, ce vieux feuilleton, cet ancien feuilleton que mes parents regardaient enfants à la télévision "Ma sorcière bien aimée". Sans remuer le nez, tu fais apparaître un piano.


Mathieu : et en tordant le nez, la production se désespère. Cela réduit le nombre de théâtres où l'on peut jouer puisqu'il faut désormais un piano à queue.


Gustav : nous ne jouerons pas. Tu n'as toujours pas touché au piano. Pour l'instant, cela ne coûte rien, et jusqu'à présent, et encore.
Et comment retranscrire une chaconne de Pachelbel dans un texte ? On la trouve peut-être sur l'internet... Mathieu va la jouer. Ou Mathieu ne va pas la jouer. Je vais encore une fois les laisser faire. Je vais laisser faire les personnages. C'est le jeu. C'est notre jeu. Il sera temps, dans l'hiver, pendant l'hiver, de reprendre, de repriser, de textualiser ce qui peut-être, pourtant, ne pourra jamais être autrement textualisé que sous la forme avec laquelle cela s'écrit, aujourd'hui, depuis plus de trente semaines.




2005 2004 2003 2002 2001 2000




Je propose d'attaquer et de demander des dommages et intérêts. La mathématique pure et abstraite. Maintenant je suis éveillé et maintenant je peux avoir peur. À peine soulagé par l'obscurité ténue. Tout cela pour me décider à partir encore. La vibration me maintient en l'air.