Diégèse  mardi 11 avril 2006


ce travail est commencé depuis 2293 jours et son auteur est en vie depuis 16746 jours (2 x 3 x 2791 jours)
2006

ce qui représente 13,6928% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




avant le texte
le texteaprès le texte
Je fais semblant de ne pas me rappeler où sont restés les personnages, où ils sont restés hier, mais je le sais, mais je fais juste semblant. Je ne le sais pas complètement, cependant. Je ne me rappelle que le mot "sexe", avec cette évidence, avec ce propos d'évidence qui est qu'il faudra bien qu'il y ait du sexe. Ce que les personnages ne disent pas, ce qu'ils ne disent pas du tout, c'est comment ce sexe va survenir dans le récit et comment survenu il utilisera les voies du texte pour parvenir à jouir. Je les laisserai faire, je laisserai faire les personnages. Je ne saurai les inciter. Gustav : il faut vraiment ?

Noëmie : oui. Il le faudra. Il le faudra certainement. Cela fait partie du sens, du sens qui est donné à une situation. Comme didascalienne, je peux aussi déclencher le sexe, à n'importe quel moment, je peux donner un tour sexuel à une situation, à un dialogue, à une parole, à un geste, à une intonation...


Gustav : c'est incongru.


Mathieu : fais attention aux mots que tu utilises. Elle pourrait déclencher le sexe juste pour se venger, juste parce qu'elle est vexée.


Gustav : tu crois vraiment ?


Mathieu : je ne sais pas. Les didascaliennes sont comme les didascalies. Elles n'obéissent pas. Elles n'obéissent à rien. Elles sont le sens.
Je m'aperçois qu'utiliser le mot "sexe" dans le texte, de simplement l'utiliser, de simplement l'écrire, de le mettre là, dans le texte, est un défi, déjà un défi, un défi qui m'est imposé par les personnages et sans doute aussi par les airs de printemps qui courent dans les matériaux extraits des années précédentes.
Mais je ne sais pas ce que dans le texte le sexe est.
Mais je me rapproche de Gustav qui demande avec insistance s'il faut vraiment.
Mais je ne sais pas et c'est pour cela que je laisse faire les personnages. C'est pour cela que les personnages existent. C'est pour cela que les personnages préexistent au texte.
 





2005 2004 2003 2002 2001 2000




Ce doit être possible de laisser les rêves courir dans les veines. Il n'est pas nécessaire que j'assigne (à ces idées-là) quelque auteur différent de moi. Les yeux des enfants qui cherchent davantage de nuit. Cela est si amusant, le fantasme. Le passage se fait halte. Tu m'écris de Madrid.