Diégèse  lundi 4 décembre 2006



ce travail est commencé depuis 2530 jours et son auteur est en vie depuis 16983 jours (33 x 17 x 37 jours)
2006

ce qui représente 14,8973% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




avant le texte
le texte après le texte
Noëmie pourrait être remplacée par une autre actrice. Pas n'importe quelle autre actrice, mais une autre actrice. Noëmie pourrait être remplacée. Si elle partait, si elle décidait de partir, elle pourrait être remplacée. On ne sait pas encore ce qu'il en est des autres personnages. On ne sait pas encore... Mais l'esprit de système qui prévaut dans ce texte, dans ces textes, va faire qu'on le saura sans doute bientôt. Noëmie : toi, tu ne seras même pas un souvenir. Tu seras le souvenir d'un cachet, d'un cachet sans intermittence pendant toute une année et je ne me rappellerai pas un rôle qui ne consiste qu'à dire sans comprendre, en faisant semblant de ne pas comprendre, quelques phrases de Descartes de façon aléatoire.

Mathieu : vous devriez arrêter. Cela ne dit rien, cela ne me dit rien, cela ne dit rien à personne. Vous faites votre travail. Vos états d'âme, vos frustrations ou vos envies n'ont rien à faire ici, n'interviennent pas dans la situation.
C'est la première scène. Les personnages croient que pour qu'il y ait scène, il est nécessaire que ceux qui les incarnent, les comédiens, fassent une scène. C'est un jeu de mot facile. Et s'ajoute à cela que les comédiens, à ce stade, sont aussi des personnages, sont encore des personnages. Ils sont les personnages de personnages...
 




2005 2004 2003 2002 2001 2000




Le dimanche, par ennui du dimanche. Il faut avouer que la vie humaine est souvent exposée à des erreurs. Tu me conduis doucement. Les mots prennent doucement la place de la mer. Sans bien connaître la magie rythmée qui donne ces mots. Je me rappelle des matins froids.