Diégèse  lundi 11 décembre 2006



ce travail est commencé depuis 2537 jours et son auteur est en vie depuis 16990 jours (2 x 5 x 1699 jours)
2006

ce qui représente 14,9323% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




avant le texte
le texte après le texte
Il y aurait le désir. Mais il faut réapprendre le sens des mots. Mais il faut réapprendre tout et tout cela et écrire une séquence tranquille, tranquillement, sans souci, sans autre souci. Mathieu : jamais nous ne parviendrons à évoquer ici le désir, à juste l'évoquer, en passant, à travers des mots. Cela a peut-être été possible les tout premiers jours, les tout premiers mots, quand nous ne nous connaissions pas encore. Mais cela va déjà faire bientôt un an que nous fréquentons, dans cette assiduité du texte. Cela va faire bientôt un an et nous allons nous quitter, et nous allons bientôt nous quitter définitivement et emporter avec nous le désir, son absence, sa présence, son intermittence, sa possibilité même. Je me rends compte seulement aujourd'hui, je m'en rends compte vraiment, que c'est la fin du protocole, que c'est la fin des personnages, de ces personnages-là et qu'il faut, pas encore au deuil de ces personnages, de ces personnages-là, qu'il faut imaginer le protocole suivant et que le deuil de ces personnages fera sans doute que dans le protocole suivant, il n'y aura plus de personnages.
 










2005 2004 2003 2002 2001 2000




Après tout, on s'en fout. On peut difficilement en trouver qui n'aient pas déjà été découvertes par d'autres. Nous pourrions dormir. Rien ne ressemble à mon souvenir. Mais c'est bien la douceur qui me prend. Je n'avais pas d'amis.