Diégèse  jeudi 21 décembre 2006



ce travail est commencé depuis 2547 jours et son auteur est en vie depuis 17000 jours (23 x 53 x 17 jours)
2006

ce qui représente 14,9824% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




avant le texte
le texteaprès le texte
Noëmie voulait hier réinventer la vie. Et ce serait comme un étranglement très doux, et ce serait comme un étranglement, comme un étranglement du texte, comme une césure, comme une coupure, comme un arrêt dans le texte, comme un arrêt, comme s'arrêter, comme s'il fallait s'arrêter, comme s'il fallait s'arrêter bientôt. Mathieu : je ne sais pas comment je serai quand je vais sortir, quand je vais sortir de là, quand je vais voir le soleil, quand je vais pouvoir voir le soleil, quand il fera froid et quand il fera chaud et quand il fera tiède et quand on pourra se blottir et quand on pourra s'étirer, quand il y aura d'autres corps, d'autres vrais corps, d'autres corps qui ne seront pas les corps de personnages. Je ne sais pas pourquoi les personnages entament aussi durement un dialogue comme on entame un gigot, comme on coupe avec un couteau, comme on découpe une viande comme on dit que l'os est entamé, comme une entame. Je ne sais pas pourquoi et cela n'a pas vraiment d'importance. C'est juste que les personnages prennent leur indépendance.
 












2005 2004 2003 2002 2001 2000




Un débat aussi violent. Offert à la lecture de tous. Le soleil. On pourrait faire du creux du froid une fête du tiède. Je me sens seul. Un étranglement très doux.