Diégèse  samedi 30 décembre 2006



ce travail est commencé depuis 2556 jours et son auteur est en vie depuis 17009 jours (73 x 233 jours)
2006

ce qui représente 15,0273% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




avant le texte
le texteaprès le texte
Il y a beaucoup de matériels proposés pour la fin de l'année, pour cette fin d'année, pour la fin de cette année. Il y a beaucoup de matériels et pourtant il y en a encore davantage qui reste non utilisé, qui n'aura pas d'utilité, pas d'utilité comme matériel. Plus personne ne semble croire à ces années qui passent. Plus personne ne semble croire qu'il peut encore y avoir des mots et que ces mots peuvent encore porter de l'espoir. Mathieu : Noëmie et toi, vous avez le même répertoire et c'est la même chanson. ...
Mais moi j'ai le cœur aussi gros / Qu'un cul de dame damascène / O mon amour je t'aimais trop.


Noëmie : et alors ? Il y a un rapport ? 


Mathieu : oui. Il y a un rapport avec la chanson. C'est un poème d'Apollinaire. C'est le poème avec lequel Marie Laurencin a été enterrée.


Noëmie : toute la vie sera pareille à ce matin.
Les personnages n'ont plus la grippe. Ils continuent à chanter. Ils se remettent à chanter. Ils chantent et ils peuvent continuer à chanter. Il y a aussi une actualité à cette chanson et les personnages n'en disent rien. Les personnages n'en diront rien. Pierre Delanoë, le parolier de l'Été indien, est mort. Saddam Hussein aussi.
 







2005 2004 2003 2002 2001 2000




C'est la rotation de la terre qui impose de décaler d'une seconde les horloges atomiques. Leurs objections ont en effet été assez nombreuses. Tout entier ils sont des cruches. Le ressort d'une intrigue introuvable, d'un rabâchage esseulé. Plus personne ne semble croire à ces années qui passent. Ce serait comme imaginer comment serait mon visage, comment serait mon sourire si tu n'existais pas, si tu n'avais pas existé, si je n'avais pas connu ton amour et l'amour pour toi.