Diégèse  jeudi 9 février 2006


ce travail est commencé depuis 2232 jours et son auteur est en vie depuis 16685 jours (5 x 47 x 71 jours)
2006

ce qui représente 13,3773% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




avant le texte
le texteaprès le texte
La mort ou l'immortalité. Les personnages, les personnages des textes et aussi les personnages des films, de tous les textes et de tous les films, les films qui sont aussi des textes, les personnages, ensemble, ne meurent pas. Ils ne meurent pas et peuvent être immortels. Mais la question de l'immortalité est une autre question. Je ne sais pas si les personnages sont immortels. Je ne sais même pas, en fait, s'ils ne meurent pas. S'il n'y a plus de livre, s'il n'y a plus de film, que deviennent les personnages ? Ils vivent encore un peu, pour certains, encore un peu quelque temps, dans la mémoire de quelques lecteurs, de quelques spectateurs et puis, et puis ils ne meurent pas, car il faut vivre pour mourir, et puis ils disparaissent, s'ils sont jamais apparus et puis ils ne sont jamais apparus. B. Qui pourrait témoigner ? Qui pourrait témoigner de ce voyage, de ce voyage à Venise, de la traversée de la ville, qui pourrait témoigner pour moi ?

A. Je suis là pour travailler.


B. Qui témoigne ? Qu'est-ce qui témoigne ? 


A. Je suis là pour travailler.


B. Mais il suffirait, il suffirait simplement, il faudrait juste fermer les deux écrans des deux ordinateurs, couper les images, ton image, mon image sur les deux écrans, sur chaque écran et Venise disparaîtrait, l'image de Venise disparaîtrait.


A. Je suis là pour travailler.


B. Mais il suffirait de quelques pas, de quelques pas réels dans Venise pour que cela cesse, pour que tu existes, pour que j'existe.


A. Il faut penser à autre chose. Il faut vraiment penser à autre chose.
Parmi les outils proposés, parmi les outils et les matériaux choisis, il y avait la tendresse et la douceur et la tendresse et la douceur ont disparu du texte, n'y sont pas présentes, n'y sont jamais présentes, n'y sont jamais venues. A. et B., ensemble et séparés, et séparément, n'utilisent ni tendresse, ni douceur. B., le plus jeune, donc le plus jeune, B. est proche de l'exaltation, comme si l'exaltation rapprochait, le rapprochait, nous rapprochait de l'existence, du témoignage de l'existence. Qui pourrait témoigner ? Le témoignage, le témoignage de vie est un concept chrétien, un des piliers de la foi, un des piliers de la métaphysique chrétienne. Il s'agit là, cependant, il s'agit là de témoigner autrement, il s'agit là de témoigner doucement, il s'agit d'écrire, il s'agit de lire, il s'agit de repérer, de bien repérer les aspérités tendres de l'écriture.




2005 2004 2003 2002 2001 2000




Plus d'image ? Plus de son ? Plus de télévision ? Ma pensée se fait douce pour toi. Les aspérités tendres. Je suis là pour travailler. Je traverse la ville et personne ne pourrait en témoigner. J'ai découvert là, qu'ensemble, nous ne mourrions pas.