Diégèse  samedi 18 février 2006


ce travail est commencé depuis 2241 jours et son auteur est en vie depuis 16694 jours (2 x 17 x 491 jours)
2006

ce qui représente 13,4240% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




avant le texte
le texteaprès le texte
Est-ce qu'il faudrait arrêter parce qu'il n'y a plus rien à dire ? Qu'est-ce qu'il faudrait arrêter ? Le texte ? C'est impossible. Mais il faudrait penser à d'autres topographies avant qu'il n'y ait vraiment plus rien à dire et que le texte s'arrête, comme quelque chose qui s'arrête de soi-même. Quelles seraient les topographies rurales qui pourraient être appelées ? Quelles seraient ces topographies de substitution ? Elles peuvent venir facilement sans doute si l'un ou l'autre des personnages s'y essaye. Ce serait à l'évidence des topographies féminines. Ce serait une femme. Est-ce que A. et B., est-ce que A. ou B. vont oser, vont pouvoir appeler une femme dans leur jeu ? Quelles seraient alors ces sensations qu'ils feignent d'être des modalités de penser ? B. J'arrête, mais j'arrête tout. J'arrête et j'arrête tout. Tu entends comment sonne ce verbe, le verbe arrêter ? Tu veux vraiment que j'utilise ce verbe ? Je dois arrêter la ville, je dois transformer la ville en une image fixe, une image qui serait comme l'image définitive de la ville. ce serait une image grise. Ce serait une image triste. Puis je remplacerai l'image grise de la ville par une image verte de la campagne. Ce serait une image moins triste. Tu vois que c'est ridicule. Je ne peux pas arrêter. Ce serait comme vouloir arrêter le monde

A. Tu lui en as parlé ?


B. Je ne pourrai jamais lui parler d'arrêter le monde. Je ne pourrai jamais lui demander de m'accompagner vers d'autres images.


A. Je ne pourrai jamais arrêter le monde.


B. Ce n'est pas possible.


A. Ce n'est pas possible.
Les deux personnages font donc appel à un troisième personnage. L'enjeu de la triade est un enjeu complexe, un enjeu qui pourrait déséquilibrer le texte, non seulement le texte, mais qui pourrait déséquilibrer aussi la production du texte. Tout aussi bien, la venue d'un troisième personnage qui, à l'évidence, hésite à venir, n'ose pas vraiment venir, pourrait rassembler le texte. A. et B. résistent. Ils terminent cette septième séquence par la déclaration, la déclaration solennelle puisqu'elle ponctue, puisqu'elle clôt cette séquence, par une impossibilité. Ce qui ne semble pas possible, c'est de faire venir un troisième personnage et que ce personnage puisse être une femme. Mais il n'est sans doute pas possible non plus d'imaginer un troisième homme. Ce qui n'est pas possible, ce qui ne serait donc pas possible, ce serait le chiffre trois.




2005 2004 2003 2002 2001 2000




Mais c'est aussi un geste qui renonce. Ces modalités du penser que j'appelle sensations. Minauder. Je pense à d'autres topographies. Il n'y a plus rien à dire. Des chansons de trop tard.