Diégèse  dimanche 19 février 2006


ce travail est commencé depuis 2242 jours et son auteur est en vie depuis 16695 jours (32 x 5 x 7 x 53 jours)
2006

ce qui représente 13,4292% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain

Séquence 07

avant le texte
le texteaprès le texte
Qui serait-elle ? Qui serait-elle puisque le troisième personnage, le troisième personnage du texte est un personnage féminin et dès lors que c'est un personnage féminin, je voudrais en avoir une perception plus précise. Quel âge a-t-elle ? Comment apparaît-elle ? Que fait-elle ? Ce sont des questions d'emblée posées et je remarque qu'elles ne se sont pas posées pour les personnages masculins. Je ne sais pas qui elle est, je ne sais pas bien comment elle est. Elle est à la terrasse d'un café. Pour un personnage féminin, être à la terrasse d'un café est la manière la plus discrète d'apparaître dans un texte... Elle serait donc à la terrasse d'un café et je sais déjà qu'elle est à la terrasse d'un café avec un ordinateur portable. C'est une seule scène et c'est une scène cinématographique. C'est à dire que l'image est une image projetée. C'est une image muette. C'est à dire qu'il n'y a aucun son pendant la projection des images de la scène. C'est un zoom arrière. C'est un zoom arrière très lent, si lent que pendant longtemps, on ne le distingue pas et que l'impression donnée est qu'il s'agit d'une image fixe, une image que l'on peut qualifier d'abstraite, une image comme une abstraction. Puis, il apparaît qu'il s'agit du couvercle d'un ordinateur portable. C'est à dire qu'il s'agit de l'arrière de l'écran d'un ordinateur portable. Il n'y a pas de marque. La marque a été masquée comme dans les spots publicitaires. Puis, longtemps après, par élargissement continu du champ de l'image, il y a un buste de femme. La poitrine est comme posée sur le bord de l'écran de l'ordinateur portable. La profondeur de champ est calculée pour que l'image soit nette en utilisant la focale appropriée sans cependant accentuer la profondeur de champ. L'image s'arrête avant le visage de la femme. L'image produite, si je la regarde et je ne la regarde pas vraiment puisque le texte la produit mais ce n'est pas une image, si je la regarde, je ne ressens pas de frustration, je ne ressens pas la frustration qui pourrait être produite, avec l'image, de ne pas voir, de ne pas découvrir le visage de la femme qui est assise à la terrasse d'un café avec un ordinateur portable. La lenteur du zoom arrière indiquait, semblait bien indiquer avec suffisamment d'insistance que l'image s'arrêterait, que la scène s'arrêterait avant de découvrir le visage de la femme assise à la terrasse d'un café avec un ordinateur portable. La lenteur du zoom arrière est assez lente, assez douloureusement lente pour que son arrêt agisse sur le spectateur de l'image comme un soulagement qui exclut donc toute tentation de frustration à l'idée de ne pas découvrir le visage de la femme, de la femme assise à la terrasse d'un café avec un ordinateur portable.
Mais il faudra cependant bien découvrir ensuite son visage. Sauf si elle disparaît. Sauf si elle disparaît définitivement du texte et de l'image. C'est à dire du texte.




2005 2004 2003 2002 2001 2000




Une restauration, une réparation qui cherchent à passer inaperçues. Et dans ce peu de choses, j'ai recensé tout ce que je sais. Le goût. Tous ces jours tuent ma mémoire. Je me rappelle que tout désormais relève de souvenirs. La journée a passé en gestes qui te sont dédiés.