Diégèse  dimanche 11 juin 2006


ce travail est commencé depuis 2354 jours et son auteur est en vie depuis 16807 jours (75 jours)
2006

ce qui représente 14,0061% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




avant le texte
le texteaprès le texte
Puisque j'ai offert un monologue à Gustav, puisque j'ai laissé à Gustav tout le loisir de son monologue, d'un monologue devenu le monologue de Gustav, je peux continuer et je peux offrir à chacun des trois personnages connus, les trois personnages qui sont apparus depuis plus de 23 semaines, je peux leur laisser à chacun un monologue et je peux juste choisir si c'est le monologue de Matthieu qui va venir ou si c'est le monologue de Noëmie qui va venir et je dois juste choisir si Gustav reste sur la scène ou s'il n'est pas sur la scène. Je n'ai pas tant de choix alors que j'ai, en apparence, tous les choix. Noëmie : vous en êtes où ? Vous croyez que vous allez tenir ? Vous voudriez aller faire un tour, vous devriez aller faire un tour, vous devriez expérimenter la ville, mais l'expérimenter vraiment et les rues seraient de vraies rues, emplies de quotidien, emplies du quotidien, de la quotidienneté avec sa fraîcheur et avec sa touffeur, avec la nuit et avec le froid, avec tout cela. Vous ne devriez pas rester là. Malgré ce qui vous est annoncé parfois, il ne se passera rien  qui pourrait vous concerner davantage que la rue, que n'importe quelle rue. Il ne se passera jamais rien qui pourrait vous concerner vraiment. C'est donc Noëmie qui revient et qui s'adresse à un "vous" qui pourrait figurer des spectateurs, un public, un destinataire. C'est bien le rôle de la didascalie de s'adresser au dehors, en dehors, à l'extérieur du temps diégétique, c'est son rôle et Noëmie désigne donc la rue. Elle semble indiquer cependant qu'il pourrait s'agir d'un autre genre de rue que la rue de fiction déclamée par Gustav dans la séquence précédente, dans la séquence qui, jusqu'alors, dans cette diégèse-là, est la séquence précédente et qui pourrait tout aussi bien être la première séquence ou encore la dernière séquence. L'ordre des séquences n'a de pertinence que dans l'ordre de leur écriture, pas dans l'ordre de leur lecture éventuelle.




2005 2004 2003 2002 2001 2000




Des bribes de mémoire collective. La preuve de Dieu par l'idée de Dieu. L'éclipse est factice. Chaque jour l'herbe se couche au vent. Plusieurs bleus divers. Je me rappelle bien la première fois que j'ai regardé le ciel.