Diégèse  jeudi 29 juin 2006


ce travail est commencé depuis 2372 jours et son auteur est en vie depuis 16825 jours (52 x 673 jours)
2006

ce qui représente 14,0981% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




avant le texte
le texte
après le texte
Gustav affirme qu'il veut parler de théâtre mais de quel théâtre s'agit-il ? Veut-il parler du théâtre en général, du théâtre qu'il joue, du théâtre qu'il fait ? Veut-il parler de cette scène de théâtre sur laquelle il a convoqué ses employés, ceux qu'il a choisis et qu'il paye, qu'il rémunère sur contrat à durée déterminée ? Mais moi, je n'ai pas envie que les personnages parlent de théâtre. D'ailleurs je n'y connais rien. Je voulais même qu'il quittent cette scène, pour qu'ils ne se confondent pas, pour qu'ils ne puissent pas se confondre avec des acteurs de théâtre. Mais ils continuent. Mais ils restent là et Pinter n'a livré que le début de sa méthode. Il a gardé ses secrets, il a gardé le secret le plus lourd, celui de l'émancipation des personnages. Mathieu : je croyais que tu ne voulais plus parler de théâtre, que tu en avais trop parlé, déjà trop parlé. Je croyais que tu voulais parler de choses et d'autres, oublier un peu le temps. Tu disais que le théâtre, pour un comédien, pour un acteur, c'est à la longue ce qui fait perdre la joie, ce qui fait oublier le bonheur. Tu disais que tu n'avais pas vraiment de souvenirs de théâtre, que le souvenir est confus, qu'il est confusion. Je me souviens de ton visage quand tu revenais le soir, ce visage fermé de la peine

Gustav : arrête de parler de théâtre.

Noëmie : Gustav tourne le dos à Mathieu. Il lui fait signe de le laisser, de partir, de quitter la scène, le lieu, cette scène, ce lieu.

Mathieu : et Mathieu n'en fait rien. Il n'en fera rien. Il nie à Noëmie le droit de faire des didascalies qui le concernent.

En s'opposant, les personnages s'annulent. Ils s'annulent entre-eux. En s'opposant, les personnages piétinent. Ils me piétinent. Ils piétinent mon envie d'écrire, l'envie que j'ai d'écrire, mon intérêt pour eux, pour leurs mots et leurs gestes, pour leur rôle même. En s'opposant, les personnages ne se donnent plus aucun rôle, aucun rôle particulier si ce n'est celui d'être des personnages per




2005 2004 2003 2002 2001 2000




Le souvenir est confus, le souvenir est confusion. Un manque qui fait perdre la joie, oublier le bonheur. J'entends un chant circulaire. Je pouvais parler de choses et d'autres, oublier un peu le temps. Quand je reviens le soir, tu as le visage fermé de la peine. Savez-vous pourquoi j'ai retenu votre candidature ?