Diégèse  lundi 29 mai 2006


ce travail est commencé depuis 2341 jours et son auteur est en vie depuis 16794 jours (2 x 33 x 311 jours)
2006

ce qui représente 13,9395% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




avant le texte
le texteaprès le texte
Il y a trois films simultanés, qui sont des films commerciaux. Ce n'est pas Venise dans In Girum... de Guy Debord. C'est Venise dans In Girum...  de Guy Debord. Ce n'est pas si différent en fait, comme utilisation des images, comme collage des images. Mais il y a trois films. Et ce n'est pas le désert de Pasolini. Et ce n'est pas l'éclipse. Et s'il n'y avait plus rien à faire ? C'est la voix de Noëmie. On ne la voit pas.

À ce stade, à ce moment, à cette étape, pour cette séquence, pour cet épisode interactif, c'est à vous de jouer. Vous aviez jusqu'à présent sur scène, sur cette scène, trois personnages et vous les avez vus et vous les avez entendus et parfois même écoutés et vous ne les voyez plus. Ils ont parlé de leur départ. Ils ont souhaité leur départ et vous les avez laissé partir. Ils sont partis et c'est à vous, à chacune et à chacun d'entre-vous de déterminer où chacun des personnages est parti : A. Mathieu ; B. Gustav ; C. Noëmie.


C'est l'Orient. Ce n'est pas facile. Il y a une musique comme un roulement de tambour et chacune et chacun d'entre-vous attend le coup de cymbale.


Les images des trois films continuent.
Il n' y a bien évidemment pas d'autre interactivité que celle de la lecture qui, par définition, est interactive. Elle ne cesse que lorsque cesse la lecture et que les personnages sont perdus, sont encore perdus dans l'Orient et je ne peux pas savoir s'il faut les suivre.




2005 2004 2003 2002 2001 2000




Il n'y a plus rien à faire. Je conclus que Dieu aussi existe. Regarder l'éclipse à son début. Je pense à toi dans tous les déserts de la vie. On se passera bien de moi. Je n'y vois aucun mal.