Diégèse  vendredi 3 mars 2006


ce travail est commencé depuis 2254 jours et son auteur est en vie depuis 16707 jours (3 x 5569 jours)
2006

ce qui représente 13,4914% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




avant le texte
le texteaprès le texte
Il y a des jours avec de la neige et il y a des jours sans neige. Le voyage. Le voyage jusqu'aux étoiles. Les outils des années précédentes invitent au voyage et invitent au rêve et il faut que les rêves, que les rêves de voyage réussissent à percer la fatigue, à percer le fardeau de la fatigue.
Alors les personnages pourraient ne pas être sur pause, ils pourraient repartir, repartir en voyage, repartir tous les trois à Venise, partir pour se rencontrer à Venise. Pourtant, sont-ils vraiment capables, sont-ils vraiment en état de partir à Venise, encore ? Suis-je capable, suis-je en état de les accompagner ? De les accompagner encore ?
Ils pourraient regarder les étoiles. Ils pourraient faire beaucoup de choses très convenues, ils pourraient faire de ces choses que l'on voit dans les films, qu'on lit dans les romans. Ils pourraient faire tout cela mais ce serait fatigant.
B. On arrive quand ?

C. Cela dépend. Si nous sommes dans un avion, nous arrivons dans deux heures, dans environ deux heures. Si nous sommes dans un train, nous arriverons demain matin.


B. Nous ne sommes pas dans un train. Cela ne ressemble pas du tout à un train.


A. Nous ne sommes pas dans un avion. Cela ne ressemble pas à un avion.


C. Nous ne sommes ni dans une voiture, ni dans un autocar, ni dans un camion...


B. Ni dans un carrosse...


A. Ni dans une charrette...


C. Ni dans une fusée...


B. Ni dans une navette spatiale...


A. Nous ne voyageons pas. Nous ne sommes pas en voyage. Nous ne sommes pas en train de voyager.


B. Nous sommes sur pause.


C. Et pourtant, tout nous conduit à Venise, tout nous conduit à retourner à Venise et ce pourraient être soudain les bruits de Venise, et ce pourraient être soudain des images de Venise et nous serions à Venise, nous accepterions cette convention, cette convention-là d'être ensemble à Venise pour obéir aux commodités de l'histoire, de cette histoire.


B. C'est fatigant. On arrive quand ?
Je ne sais pas si les personnages vont arriver. Je ne sais pas où les personnages vont arriver mais à l'évidence ils sont repartis. C'est Samarcande qui les a fait repartir, c'est la part de rêves et de voyages mêlés contenus dans le mot Samarcande, dans ce mot, Samarcande, que l'on pourrait répéter à satiété et Samarcande s'est substituée à Venise, soudain, et les personnages sont repartis, ils sont repartis vers Venise avec le mot Samarcande, avec ce mot Samarcande, dans la tête, caché parmi leurs autres mots, Samarcande cachée dans Venise.




2005 2004 2003 2002 2001 2000




La neige détourne les conversations et détourne le regard. Les unes sont appelées volontés ou affections, les autres jugements. Se renseigner. Aucune photographie ne peut me renseigner sur les étoiles. Sous les fardeaux de la fatigue. Au moindre doute, je prendrai un avion. Je prendrai un avion vers Samarcande.