Diégèse  mardi 14 mars 2006


ce travail est commencé depuis 2265 jours et son auteur est en vie depuis 16718 jours (2 x 13 x 643 jours)
2006

ce qui représente 13,5483% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




avant le texte
le texteaprès le texte
On fait commencer le printemps le 21 mars, et pourtant, il est assez évident que le printemps commence, que le printemps doit commencer le 14 mars. Mais il n'est pas certain que les personnages puissent se soucier du printemps, qu'ils sachent ce qu'est le printemps, qu'ils le sachent mieux que nous, plus précisément et qu'ils calculent son commencement avec les croissants de la lune, la croissance et la décroissance de la lune, et qu'ils calculent le commencement du printemps à la fraîcheur de l'air sur la peau, sur leur peau de personnage, le matin du 14 mars. (Mathieu) Je propose plusieurs types de contrats d'amitié qui peuvent varier dans leur durée et dans les prestations fournies. Dans certains cas, je peux sous-traiter, je peux sous-traiter mes contrats d'amitié à des sous-traitants qui sont d'anciens stagiaires, car j'accepte des stagiaires, j'accepte parfois les stagiaires à qui je donne des certificats avec lesquels ils peuvent essayer de proposer leur propre prestation tarifée d'amitié. Combien est-ce que cela coûte un ami ? Cela coûte à peine plus cher qu'un ami supposé gratuit, car nous, les amis sous contrat, n'acceptons aucun cadeau, ni à Noël ni pour notre anniversaire, ni pour quelque autre raison que ce soit. Notre anniversaire est d'ailleurs fêté à la date qui convient le mieux au client. Je peux détailler les principales caractéristiques de l'offre. Je suis effrayé par le cynisme de Mathieu, non pas le cynisme de Mathieu qui serait une personne, non pas le cynisme de Mathieu qui serait un personnage, mais le cynisme qui consiste à faire parler un personnage comme Mathieu, à l'imaginer, à lui donner toute la parole. Mais je suis surtout effrayé que l'on puisse penser que ce personnage est un personnage cynique, mais je suis surtout effrayé que l'on puisse penser que je suis cynique. Le lecteur, cet incertain.
 








2005 2004 2003 2002 2001 2000




Le printemps, cet incertain. Je suis porté par une certaine impulsion à le croire. J'attends toujours. Ton corps comme une nostalgie nocturne, une démangeaison, un réveil immense. Laisser croiser quelques regards et quelques plaisirs démodés. Le sommeil consenti prévoyant un voyage.