Diégèse  lundi 27 mars 2006


ce travail est commencé depuis 2278 jours et son auteur est en vie depuis 16731 jours (32 x 11 x 132 jours)
2006

ce qui représente 13,6154% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




avant le texte
le texteaprès le texte
J'ai décidé désormais, puisque c'est le printemps et puisque c'est l'heure d'été et puisque les changements de saison sont les moments les plus propices aux résolutions, aux résolutions de changement, alors j'ai décidé d'écrire le soir, d'écrire le texte le soir et d'écrire aussi avant le texte et après le texte, ce qui précède le texte et ce qui succède au texte, de l'écrire le soir et non le matin. Le processus de l'écriture en est changé, en est modifié. C'est une modification du processus de l'écriture, de ce qui se passe avant. Maintenant, c'est avant le texte. Alors, il faut écrire le texte. Noëmie : Descartes. René Descartes. Philosophe français. Si vous m'interrompez, si vous m'interrompez pendant ma présentation, puisque je suis la dernière à me présenter, si vous m'interrompez avec cette intonation moqueuse, votre intonation moqueuse qui est bien moqueuse puisque je la désigne comme moqueuse et que c'est moi qui maîtrise, qui maîtrise entièrement la didascalie, si vous m'interrompez tout le temps, je ne dirai rien d'autre que des didascalies, que ces indications de jeu, de votre jeu, de mon jeu. Un discours entier de didascalie.

Mathieu : ton discours.


Gustav : son discours.


Noëmie : Gustav et Mathieu reprennent leur numéro de duettiste sans plus s'occuper de Noëmie. Noëmie est masquée et désigne son masque.


Mathieu : Roland Barthes.


Gustav : Roland Barthes, d'après René Descartes, Fragments d'un discours amoureux.


Noëmie : et la passion ?
Le soir ne modifie pas beaucoup l'écriture, ne modifie pas beaucoup le processus de l'écriture, ce processus et le texte est écrit et il faut désormais écrire, le soir, ce soir, ce même soir, il faut désormais écrire ce qui succède au texte, après le texte, après ce texte. Ce qui succède au texte, le soir, c'est cela. C'est écrit.





2005 2004 2003 2002 2001 2000




La lumière se fait douce et la lumière se fait violente. La maladie psychosomatique. Une tornade. Le printemps naissant me donne à pleurer. Il faisait encore froid. Toujours. Les rues noires qui retrouvent l'hiver vieux.