Diégèse  mardi 28 mars 2006


ce travail est commencé depuis 2279 jours et son auteur est en vie depuis 16732 jours (22 x 47 x 89 jours)
2006

ce qui représente 13,6206% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




avant le texte
le texteaprès le texte
Est-ce que la passion, l'évocation de la passion, de la passion littéraire, peut être autre chose qu'une didascalie, qu'une indication de texte, une indication de jeu ? C'est Noëmie qui évoque la passion, sous une forme de question, sous la forme d'une question et l'on ne sait pas encore si Mathieu et Gustav vont répondre à l'invitation, vont obéir à l'injonction. Est-ce une invitation ou une injonction ? Qui, pour Noëmie, fait les didascalies ? (Noëmie) Et la passion ? Je demande : et la passion ? Je dis : et la passion ? Mais vous n'êtes pas obligés de répondre et vous pouvez tout aussi bien considérer que c'est une question rhétorique, que c'est une question de discours, qui n'appelle pas plus de réponse qu'une question lancée par un présentateur de télévision, par une présentatrice de télévision. Et la passion aujourd'hui ? Quelle serait la passion dans un univers en mutation

Gustav : je ne suis pas un spectateur.

Mathieu : je ne suis pas invité à l'émission.
Et la passion ? Quelle serait la passion du texte ? Ce seraient les personnages, ce seraient les mystères des personnages, ce qui les fait venir et partir, aller, revenir. Et la passion ? Quelle seraient les passions du texte ? Les voix et les corps, l'incarnation des personnages dans des corps et la texture de leur voix soudain trouvée, soudain retrouvée. Alors, ce serait un spectacle.





2005 2004 2003 2002 2001 2000




La douceur océane du matin. Mode imparfait d'une pensée créée et incréée. Se concentrer. Je suis bredouille, sans histoire. Me concentrer sur l'apaisement. C'est dans l'absence du corps que je m'étiole.