Diégèse  jeudi 2 novembre 2006


ce travail est commencé depuis 2498 jours et son auteur est en vie depuis 16951 jours (11 x 23 x 67 jours)
2006

ce qui représente 14,7366% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




avant le texte
le texteaprès le texte
Il va falloir faire court, il va falloir faire très court et envoyer les personnages se promener puisqu'ils veulent se promener, puisqu'ils voudraient bien se promener dans des villes étrangères, comme ils se promenaient intimement dans des villes étrangères les années précédentes, les autres années. Gustav : nous pourrions quitter Venise. Nous pourrions quitter Venise pour d'autres villes irréelles, pour d'autres irréalités. Nous pourrions trouver d'autres promenades urbaines qui s'étendraient dans la douceur des villes.

Noëmie : je serais vengeresse, je serais une vengeresse insensée de la littérature.


Mathieu : tout cela est dramatique. Tout cela dénonce l'absence de perspectives.
Alors il a fallu faire vite. Alors il a fallu faire très vite. Alors, il a fallu partir vite. Alors il a fallu partir très vite et il n'y a plus rien qui se rappelle, qui se rappelle juste ce qui vient d'être écrit. Personne ne se le rappellera jamais.
 





2005 2004 2003 2002 2001 2000




Le ministre de l'absence de perspectives. Savoir le vrai sur ces choses. Amour. Vengeresse insensée. Et c'est encore la douceur qui restera des promenades dans la ville. Je ne peux rien contre le désir.