Diégèse  mercredi 22 novembre 2006



ce travail est commencé depuis 2518 jours et son auteur est en vie depuis 16971 jours (3 x 5657 jours)
2006

ce qui représente 14,8371% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




avant le texte
le texteaprès le texte
Tout est affaire de décor, changer de lit changer de corps...  Ce sont des vers d'Aragon qui évoquent les seins de Lola et un artilleur de Mayence et son couteau. C'est une musique, c'est un chant de Léo Ferré repris plus tard par Bernard Lavilliers... 
Et alors ? Alors, j'ai le temps, j'ai tout le temps. Il y a un canapé sur la scène. Il y a le canapé sur la scène et les personnages sont absents.
Le texte peut alors commencer à évoquer l'absence des personnages. Le texte peut remarquer que tout est prêt, tout sur scène est prêt pour accueillir les personnages, des personnages. 
Est-ce qu'il s'agit des personnages, de ces personnages qui sont déjà venus ? S'agit-il d'autres personnages ? Est-ce un entracte ou un début ?
Et ce serait si rapide, et ce serait si facile d'oublier les personnages, d'oublier ces semaines avec eux, toutes ces semaines. Et ce sera en fait si facile, ce sera si facile d'oublier ces personnages pour aller vers d'autres textes qui pourront même se passer de personnages, qui sauront même s'en passer.
 









2005 2004 2003 2002 2001 2000




Ça fait peur. Un étonnement plus grand que le corps. Te donner mes larmes. Une enfance désorganisée. Il n'y a plus que l'attente. On l'a mise en scène mais on n'a pas pu enlever le vent froid.