Diégèse  lundi 27 novembre 2006



ce travail est commencé depuis 2523 jours et son auteur est en vie depuis 16976 jours (24 x 1061 jours)
2006

ce qui représente 14,8622% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




avant le texte
le texteaprès le texte
Puisque les personnages sont revenus sans que je leur ai vraiment demandé de le faire, puisqu'ils sont dans le texte, puisqu'ils y prennent leurs aises, je peux les laisser faire, je peux les laisser dire, je peux les laisser commencer ou recommencer sans hâte. Je n'ai aucun désir de revanche. Mathieu : vous pouvez aussi considérer que nous sommes des personnages et que ces personnages sont joués par des comédiens et que nous sommes comédiens. Il vous faudra ensuite vous déterminer sur plusieurs points. Est-ce que nous sommes des personnages intéressants ? Est-ce que nous sommes de bons comédiens ? Est-ce que la mise en scène est intéressante ? Et puis vous pourriez avoir trop chaud. Et puis vous pourriez tousser. Et puis vous pourriez considérer que cela dure trop longtemps. Mais si nous ne sommes ni des personnages, ni des comédiens... Qu'est-ce que vous faites là ? C'est assez agressif. Même s'il n'y a pas vraiment de spectateurs, même s'il n'y a pas de spectateurs, c'est agressif, c'est assez agressif de supposer qu'il y a des spectateurs, qu'il pourrait y avoir des spectateurs auxquels des personnages qui ne seraient pas vraiment des personnages pourraient demander ce qu'ils font là. Et pourtant, on a sans doute déjà vu plus agressif dans tous les spectacles qui ont été écrits, dans tous les spectacles qui ont été joués.
 











2005 2004 2003 2002 2001 2000




Le désir de revanche. Le sentiment sera de manière naturelle dans l'erreur. Tu me connais. Sans que je sache vraiment si tu n'as pas menti. Heureux qu'il soit encore si tôt. Je regarde les étoiles brouillées.