Diégèse  lundi 9 octobre 2006


ce travail est commencé depuis 2474 jours et son auteur est en vie depuis 16927 jours (16927 = nombre premier)
2006

ce qui représente 14,6157% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




avant le texte
le texteaprès le texte
Hier Gustav ne savait plus s'il avait envie d'être là. Quand je dis hier, c'est dans mon hier. Son hier à lui n'est pas défini, n'est pas déterminé, n'est pas connu et n'existe pas. Est-ce que les personnages sont des choses qui pensent ? Est-ce que les personnages pourraient s'éloigner de l'anthropomorphisme ? Et l'on ne sait pas du tout ce que les personnages font ou ne font pas quand ils s'éloignent de l'idée même de leur existence de chose qui semble penser, dans la fiction, dans le pacte de la fiction. Noëmie : nous ne sommes là que par toi, nous ne sommes là que pour toi, nous ne sommes là qu'avec toi. Nous avons exposé chacun nos motifs, nos motivations et nous nous sommes éloignés parfois d'une réserve pourtant stipulée dans le contrat. Nous ne nous posons pas la question du désir. C'est plus facile. C'est beaucoup plus facile pour nous. Si le rythme continue, si le rythme continuait, on peut et on pourrait penser que la prochaine intervention, celle qui sera écrite demain, celle qui serait écrite demain, sera celle de Mathieu, serait celle de Mathieu et pourtant rien n'est certain, et pourtant il n'y a aucun suspense puisqu'il n'y a pas d'histoire, puisqu'il n'y a pas de dénouement, puisqu'il n'y a rien d'autre que l'exercice des mots.
 










2005 2004 2003 2002 2001 2000




On ne comprend pas la démonstration. Mon essence consiste en cela seul que je suis une chose qui pense. Les grands moyens. Et quand venait la nuit, je ne te reconnaissais plus. Au souffle de ta nuit à toi, sans tendresse. Tu devrais apprendre l'amour. On a fait beaucoup de progrès depuis que tu as étudié la question.