Diégèse  mardi 17 octobre 2006


ce travail est commencé depuis 2482 jours et son auteur est en vie depuis 16935 jours (3 x 5 x 1129 jours)
2006

ce qui représente 14,6560% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




avant le texte
le texteaprès le texte
Est-ce que les personnages ont de la mémoire ? Est-ce qu'ils se souviennent du texte, de leur texte, de leur propre texte, de ce qui s'est passé, de ce qui pourrait se passer ? Est-ce que les personnages se souviennent ? Les personnages pourraient se souvenir. Mathieu : je surveille et je révise, je repasse, je visionne et je visionne encore les images de Venise, les images que nous avons données quand nous étions à Venise, les images des trattorias de Venise.

Gustav : je surveille aussi et je ne me souviens pas de Venise, je ne me souviens pas des trattorias de Venise ni de rien d'autre à Venise. Je ne me souviens que des images des films qui montrent des images de Venise.


Noëmie : par conséquent, il existe des choses corporelles. Descartes.


Gustav : la conséquence est un fantasme.
C'est une possibilité, c'est une des possibilités qui leur est donnée, celle d'habiter l'espace du texte déjà écrit, leur propre espace qui n'en serait pas pour autant terminé, qui n'en serait pas pour autant fini. Mais ils reviendraient sur cet espace, sur le souvenir de leur souvenir, leur mémoire, leur patrimoine textuel, leur seule possession, leur existence, leur évanouissement programmé.
 





2005 2004 2003 2002 2001 2000




Le voile indispensable qui masque l'entrée de la cache sombre. Par conséquent, il existe des choses corporelles. Encore. J'ai encore tous les souvenirs dans la tête. J'appelle ton image. Toutes les tentations sont encore présentes.