Diégèse  dimanche 22 octobre 2006


ce travail est commencé depuis 2487 jours et son auteur est en vie depuis 16940 jours (22 x 5 x 7 x 112 jours)
2006

ce qui représente 14,6812% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain

Séquence 42

avant le texte
le texteaprès le texte
Il est temps de repartir pour Venise. Il est temps, vraiment temps et le temps dit cela aussi, dit qu'il faut aller à Venise, qu'il faut aborder l'immobilité de Venise, ce décor où il ne se passe rien, ce décor qui ne fait plus rien, qui ne donne plus rien d'autre que son existence, sa permanence, la permanence de son urbanité. Gustav : je voudrais faire de la politique. C'est pour cela aussi que je t'ai engagé, pour que tu m'apprennes la politique.

Mathieu : je voudrais faire l'amour. Je voudrais faire l'amour. La politique m'a abandonné.


Noëmie : j'ai un corps auquel il arrive du mal.


Gustav : Descartes ?


Noëmie : René Descartes.
L'amour et la politique, l'absence d'amour et l'absence de politique dans une économie libidinale désintégrée, une absence déclarée, la présence, leur présence et l'absence, leur absence, dans le miroir du texte pour une nouvelle séquence radicale.
 




2005 2004 2003 2002 2001 2000




La prière de justice. J'ai un corps auquel il arrive du mal. La perfection. Le cirque de l'amour comme unique paysage. La nuit s'étale, minorée. Mieux goûter le temps.