Diégèse  dimanche 29 octobre 2006


ce travail est commencé depuis 2494 jours et son auteur est en vie depuis 16947 jours (32 x 7 x 269 jours)
2006

ce qui représente 14,7165% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain

Séquence 43

avant le texte
le texteaprès le texte
Il faut recommencer et les matériels donnent toujours le même type de matériels, proposent toujours le même type de matériels et c'est le souvenir, et ce sont les souvenirs et c'est la mémoire, et ce sont différentes mémoires pour les différents temps avec lesquels, pour plus de facilité, pour plus de facilité dans la narration, on a découpé la vie, on a découpé sa vie. mais les personnages n'en ont cure. Noëmie : pourquoi n'irions-nous pas dans le jardin ? Il y a quelques tapis et le jasmin qui embaume.

Mathieu : nous ne sommes pas des personnages de Marguerite Duras. Nous ne sommes pas des personnages de roman.


Gustav : ce n'est pas autorisé ?


Mathieu : il est préférable d'éviter les références. Je connais des personnages que les références ont tués. Je connais quelques personnages que les références ont tués. Je connais d'autres personnages qui ont été envoyés au tribunal à force de références trop appuyées.
Ce serait une séquence ironique... Les personnages n'ont à l'évidence aucune envie de se laisser enfermer dans la littérature, dans des références à la littérature. Ils ont rejeté la fiction, ils ont rejeté le théâtre, le cinéma, le roman. Ce sont des personnages hors sol, hors texte. Ils inventent le hors texte pour les personnages, comme un nouveau sport à sensations.
 





2005 2004 2003 2002 2001 2000




Le temps des abrutissements. La même grandeur et la même figure qu'ils présentent à mes sens. C'est bien ça. Le décor se substitue aux mots qui ne viennent pas. Quelques tapis et le jardin de jasmin qui embaume. Comment crois-tu que je vais croire ce que tu me racontes ?