Diégèse  jeudi 21 septembre 2006


ce travail est commencé depuis 2456 jours et son auteur est en vie depuis 16909 jours (37 x 457 jours)
2006

ce qui représente 14,5348% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




avant le texte
le texteaprès le texte
Si je ne vais pas à Chartres, cela n'empêche pas les personnages d'y aller, même si, jusqu'à présent, ils n'ont pas évoqué l'ouest, même si aucun des personnages n'a évoqué l'ouest, l'autoroute de l'ouest et c'est sans doute qu'à partir de Paris il y a plusieurs autoroutes de l'ouest et que l'on ne sait jamais bien laquelle il faudrait prendre pour aller à Chartres, pour se rendre à Chartres et qu'il faut alors regarder sur une carte et que même avec une carte, ce n'est pas suffisamment clair. Mathieu : je pense à Chartres.

Gustav : quel est le rapport entre Chartres et Bagdad. 


Mathieu : nous sommes ce rapport. Tu penses à Bagdad. Je pense à Chartres. Nous le disons et cela suffit à créer un rapport entre Chartres et Bagdad, entre Bagdad et Chartres. Le texte, ce texte que nous disons établit un rapport.


Gustav : et cela suffit.


Mathieu : cela est suffisant.


Noëmie : c'est suffisant et ce n'est pas dans le texte.
Ils auraient pu penser à Louis Massignon qui, à l'évidence, établit lui aussi, par son œuvre, par sa vie, un rapport évident, un rapport plus évident entre Chartres et Bagdad, entre Bagdad et Chartres. Mais les personnages ne connaissent peut-être pas Louis Massignon.




2005 2004 2003 2002 2001 2000




Mars, abandonnée, rigole. ... elles ne pouvaient donc survenir que du fait de certaines autres choses. Le lisse de ta peau. Qui reviendra jamais ici ? Un ennui qui se montre en cachette. Je n'irai pas à Chartres.