Diégèse  jeudi 28 septembre 2006


ce travail est commencé depuis 2463 jours et son auteur est en vie depuis 16916 jours (22 x 4229 jours)
2006

ce qui représente 14,5602% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain




avant le texte
le texteaprès le texte
C'est Mathieu qui ne croit jamais Descartes et pourtant Mathieu va désormais croire Descartes, René Descartes, celui qui admet que les sens le trompent, que les sens trompent sa confiance, celui qui admet qu'il n'a plus confiance, celui qui admet qu'il n'a plus cette confiance que l'on a pourtant naturellement dans les sens, cette confiance qui fait que quand on a mal, c'est qu'on a mal, qui fait que quand on a du plaisir, c'est bien, et pourtant. Noëmie : mais par la suite de nombreuses expériences ont peut à peu ruiné toute la confiance que j'avais eue dans les sens.

Gustav : René Descartes.


Mathieu : je crois que c'était évident. Si tu dis que c'est Descartes quand c'est Descartes, est-ce que tu donnes une didascalie ? Est-ce que tu donnes une "sur didascalie" ? Est-ce un commentaire ou une confirmation ?


Gustav : je dis "René Descartes" parce que c'est dans le texte.
Mais de quel texte s'agit-il ? Le texte de qui ? Le texte de quoi ? Et j'ai eu par la suite de nombreuses expériences qui ont ruiné toute la confiance que j'avais eue dans les textes.
 




2005 2004 2003 2002 2001 2000




Les oripeaux populistes de la manipulation médiatique des masses. Mais par la suite de nombreuses expériences ont peu à peu ruiné toute la confiance que j'avais eue dans les sens. Une initiale apparaît. Je vais encore voir Istanbul mais tu n'es plus là. Mon inutilité m'émeut. Je ne sais pas s'il s'agit de fatigue ou de détresse.