Diégèse  mardi 26 août 2008


ce travail est commencé depuis 3161 jours et son auteur est en vie depuis 17614 jours (2 x 8807 jours)
2008

ce qui représente 17,9460% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain

le lieu sur Google-Earth

La littérature
La photographie
Gustav
Mathieu
Noëmie
D.
Ce sont les toits de Paris qui sont les toits de Paris. http://www.panoramio.com/photo/5394960 - nicobcht -





De cette vérité bête, je ne regrette rien. Je regarde là-bas, je regarde un peu plus loin et il y a le ciel et le sentiment envahi qu'il n'y a rien à faire. Je n'ai plus de promenade à faire dans Paris.





Je peux considérer alors face à face la certitude absolue de ma mort à venir et n'en éprouver ni peine ni angoisse.





Respect. Je pense à ma mort, aussiIl peut toutefois facilement arriver que je doute de sa vérité.





Je ne sais que vous dire. Il n'y a rien que vous vouliez vraiment faire.


Le petit prince demandait qu'on lui dessine un mouton. Et toi, qu'est-ce que tu me dessines sinon la certitude d'une fin infinie ?




2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000


Je peux considérer alors face à face la certitude absolue de ma mort à venir et n'en éprouver ni peine ni angoisse. Il n'y a rien que vous vouliez vraiment faire. Respect. Il peut toutefois facilement arriver que je doute de sa vérité. Tu me dessines. Je n'ai plus de promenade à faire dans Paris. Il y a le ciel et le sentiment envahi qu'il n'y a rien à faire. Je ne regrette rien.