Diégèse  vendredi 29 août 2008


ce travail est commencé depuis 3164 jours et son auteur est en vie depuis 17617 jours (79 x 223 jours)
2008

ce qui représente 17,9599% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain

le lieu sur Google-Earth

La littérature
La photographie
Gustav
Mathieu
Noëmie
D.
Il s'agirait de la Porte de Bagnolet, la nuit. Il s'agit bien de la Porte de Bagnolet, la nuit. http://www.panoramio.com/photo/3325052 - Gilles Benichou -





Tu ne peux pas ignorer cependant qu'en ce moment, juste en ce moment, exactement, en dehors d'ici, en dehors de nous, ailleurs, dans un autre temps qui serait le temps d'autres histoires, qui serait le temps des gens, des autres gens, un cyclone porte ton nom. Gustav. Comment dis-tu que tu t'appelles maintenant ?



Je pourrais aussi porter le nom d'une saison dont on s'amuserait. Nous regarderions passer la saison entière d'une fenêtre qui donne sur le ciel en pente. Mais je ne suis pas certain d'avoir aucune patience, la patience nécessaire pour concevoir mon rôle. Je suis peut-être seulement un jouet.





Qu'est-ce que l'on dirait alors de toi ?



Que j'ai été fait tel que je me trompe souvent.






Tu n'es pas seul à te tromper. Nous sommes stigmatisés par les mêmes injonctions.





Un cyclone, juste un cyclone et tu ne dis plus rien de l'amour.


2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000


Tu ne dis plus rien de l'amour. Je ne suis pas certain d'avoir aucune patience, la patience nécessaire pour concevoir mon rôle. Stigmatisés par les mêmes injonctions. Que j'ai été fait tel que je me trompe souvent ? Un jouet. La fenêtre qui donne sur le ciel en pente. Une saison dont on s'amuserait. Comment dis-tu que tu t'appelles maintenant ?