Diégèse  samedi 5 avril 2008


ce travail est commencé depuis 3018 jours et son auteur est en vie depuis 17471 jours (17471 = nombre premier)
2008

ce qui représente 17,2743% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain

le lieu sur Google-Earth


La littérature
La photographie
Gustav
Mathieu
Noëmie
D.
C'est amusant ou ce n'est pas amusant ? http://www.panoramio.com/photo/894526 - Noémie Friès -





Je voudrais savoir, je voudrais comprendre ce que tu écris. Est-ce que tu écris sur nous ? Je crois que tu devais écrire sur nous car personne ne sait ce que l'on pourrait bien dire et faire.





Tu devrais écrire ce que l'on ne sait pas, ce que personne ne sait. la chienne du restaurateur du square est morte, un soir, à mesure que tout s'écroulait autour d'elle dans un bruissement que rien ne pouvait arrêter. Tu pourrais raconter cela. Tu pourrais raconter aussi un peu de temps qui bouge, se confond avec Venise, une marche sous la pluie, dans la couleur verte et mauve de la pluie vénitienne.





Tu pourrais écrire sur les gens, sur les autres, sur les autres hommes. Pour  ce qui est des idées qui donnent à voir d'autres hommes, ou des animaux, ou des anges, je reconnais sans peine qu'elles peuvent être formées par composition à partir de celles que j'ai de moi-même. C'est Descartes.



C'est comme si l'imagination ne devait jamais s'arrêter.



Nous appuyons ton écriture avec des refrains, Comme une chanson, comme une mauvaise chanson. Mais il reste l'émotion. Il ne faut pas trop s'en inquiéter.







Je vous remercie. Je ne sais pas ce que je vais planifier de cette fatigue. Je vais m'en aller dans le réel de l'action et je vais dormir peu et vivre vite et Je ne sais pas si je vais me souvenir longtemps du spectacle.


2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000


Il ne faut pas trop s'en inquiéter. C'est comme si l'imagination ne devait jamais s'arrêter. Comme une chanson, comme une mauvaise chanson. Mais il reste l'émotion. Pour  ce qui est des idées qui donnent à voir d'autres hommes, ou des animaux, ou des anges, je reconnais sans peine qu'elles peuvent être formées par composition à partir de celles que j'ai de moi-même. Un peu de temps qui bouge, se confond avec Venise, une marche sous la pluie, dans la couleur verte et mauve de la pluie vénitienne. Je ne sais pas si je vais me souvenir longtemps du spectacle. Personne ne sait ce que l'on pourrait bien dire et faire, personne ne sait pourquoi la chienne du restaurateur du square est morte, un soir, à mesure que tout s'écroulait autour d'elle dans un bruissement que rien ne pouvait arrêter. Je vais m'en aller dans le réel de l'action et je vais dormir peu et vivre vite.