Diégèse  jeudi 10 avril 2008


ce travail est commencé depuis 3023 jours et son auteur est en vie depuis 17476 jours (22 x 17 x 257 jours)
2008

ce qui représente 17,2980% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain

le lieu sur Google-Earth


La littérature
La photographie
Gustav
Mathieu
Noëmie
D.
Je pars. Tu pars. Il ou elle part. Au pluriel aussi. http://www.panoramio.com/photo/673403 - Hessam Moosavi -





Je suis revenu à pied à l'hôtel. J'ai bien regardé Le paysage de Paris. Le soleil et la pluie et le soleil encore puis la pluie.





C'est le centième jour de l'année. Mais sans doute est-ce encore un mensonge.






Le texte défile et se dévide. Personne n'a dit que ce serait facile.




Mais ce ne sont que des idées. Ce ne sont que quelques idées, qui se mettent en marchent et puis qui s'arrêtent. De ces idées nous ne savons rien. Elles ne donnent aucune solution et la logique n'est d'aucune aide et les sens ne sont d'aucune aide. Ainsi, par exemple, les idées que j'ai de la chaleur et du froid sont si peu claires et distinctes que je ne peux pas apprendre d'elles si c'est le froid qui est seulement une privation de chaleur, ou la chaleur une privation de froid, ou si les deux sont des qualités réelles. Pourtant, ce sont tout aussi bien des idées sans qualité.


2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000


Personne n'a dit que ce serait facile. Le texte défile et se dévide. Le paysage de Paris. Ainsi, par exemple, les idées que j'ai de la chaleur et du froid sont si peu claires et distinctes que je ne peux pas apprendre d'elles si c'est le froid qui est seulement une privation de chaleur, ou la chaleur une privation de froid, ou si les deux sont des qualités réelles. C'est le centième jour de l'année. Mais sans doute est-ce encore un mensonge. Le soleil et la pluie et le soleil encore puis la pluie. Je suis revenu à pied à l'hôtel.