Diégèse  dimanche 3 février 2008


ce travail est commencé depuis 2956 jours et son auteur est en vie depuis 17409 jours (3 x 7 x 829 jours)
2008

ce qui représente 16,9797% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain

le lieu sur Google-Earth

La littérature
La photographie
Gustav
Mathieu
Noëmie
D.
Ils sont à Pavie pour un deuxième jour. Je crois qu'ils partent demain. Ils sont sur le pont de Pavie. C'est le soir. On voit bien que c'est le soir. On voit très bien que c'est le soir et que le pont de Pavie les invite au souvenir de la mélancolie. http://www.panoramio.com/photo/2343900 - marco morandotti -






Et le temps passe et nous sommes toujours à Pavie. J'ai froid. Je croyais l'hiver fini et il m'a pris à revers.



Je me souviens de Pavie comme tu te souviens de Pavie, et sur le pont, l'idée pâle d'une rencontre.





Je me souviens de Pavie comme tu te souviens de Pavie.






Et pourtant, ils ne se souviennent pas vraiment, comme je ne me souviens pas vraiment, comme je ne me souviens pas.



C'est vrai. Je ne me souviens pas. Je ne me souviens pas vraiment. Je ne me rappelle déjà plus ce que je viens de faire. Je n'arrive plus à imaginer.






Mais cette compréhension ne s'accomplit pas par la faculté d'imaginer.




Descartes.


Qu'est-ce que tu sais du monde aujourd'hui ?





Je sais que le pont de Pavie peigne l'eau et sourit.





Vous ne m'attendrez même pas.


2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000


Vous ne m'attendrez même pas. Et pourtant, ils ne se souviennent pas vraiment, comme je ne me souviens pas vraiment, comme je ne me souviens pas. Qu'est-ce que je sais du monde aujourd'hui ? Cette compréhension ne s'accomplit pas par la faculté d'imaginer. L'idée pâle d'une rencontre. Le pont de Pavie peigne l'eau et sourit. Je ne me rappelle déjà plus ce que je viens de faire. Je croyais l'hiver fini et il m'a pris à revers.