Diégèse  samedi 9 février 2008


ce travail est commencé depuis 2962 jours et son auteur est en vie depuis 17415 jours (34 x 5 x 43 jours)
2008

ce qui représente 17,0083% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain

le lieu sur Google-Earth

La littérature
La photographie
Gustav
Mathieu
Noëmie
D.
Il me semble que se file une intrigue, qui fonctionne d'ailleurs plutôt comme un argument au texte. Mathieu accompagnerait Gustav sur les traces d'un passé qu'il aurait oublié. Noëmie et D., qui prendra bien un nom, plus tard, dans l'année, dans la diégèse, dans l'année de la diégèse, se chargent comme un chœur antique de transformer instantanément les situations en drame littéraire.
Mais D. peut prendre un prénom aujourd'hui. Je regarde le "top 10" des prénoms donnés aux enfants en 2005 en France. Le premier est Enzo. 10734 petits garçons se sont fait appeler Enzo. Puis viennent Hugo, Lucas, Thomas, Mathis, Tom, Camille, Nathan, Maxime et Jade. Il n'y a pas de prénom commençant par D. Pour les filles, Il s'agit dans l'ordre, et toujours pour 2005, d'Emma, Clara, Manon, Camille, Jade, Léa, Chloé, Noah, Lucie, et Sarah. Il n'y a pas de prénoms commençant par D. Je dois bien avouer que je ne sais pas encore comment s'appelle D.
http://www.panoramio.com/photo/892276 - yamaha56 -





Mais qu'est-ce qui s'est vraiment passé ?



Je ne sais pas. Je ne sais justement pas. Sans doute, de temps en temps, la vie...





Mais parfois tu sembles te souvenir. Tu dois t'accrocher à cette perception, à cette première perception.





Vraiment, il serait absurde d'en douter. Qu'y avait-il en effet de distinct dans la première perception ?





Vous pourriez aussi le laisser tranquille, le laisser ajouter une soirée blanche à une journée blanche, le laisser regarder l'aspérité douce des montagnes et les coutures de l'Italie sur la boursouflure des Alpes.


De temps en temps la vie. Juste cela. Juste cela et de temps en temps.




2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000


De temps en temps, la vie. S'il n'y a plus de livre, s'il n'y a plus de film, que deviennent les personnages ? Quelle serait la pénitence, la privation ? Vraiment, il serait absurde d'en douter. Qu'y avait-il en effet de distinct dans la première perception ? L'aspérité douce. Les coutures de l'Italie et maintenant la boursouflure des Alpes, là bas. J'ajoute une soirée blanche à une journée blanche. Mais qu'est-ce qui s'est vraiment passé ?