Diégèse  samedi 5 janvier 2008


ce travail est commencé depuis 2927 jours et son auteur est en vie depuis 17380 jours (22 x 5 x 11 x 79 jours)
2008

ce qui représente 16,8412% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain

le lieu sur Google-Earth

La littérature
La photographie
Gustav
Mathieu
Noëmie
D.
Je vais rejoindre les personnages à Nice, un peu comme on accompagne des enfants pendant les premiers jours d'école, comme on accompagnait les soldats qui partent à la guerre, comme on fait un bout de chemin à la famille qui rend visite. Je vais les rejoindre à Nice. Ils partiront ensuite pour l'Italie. Je les laisserai partir.





Il ne se passe rien. Je ne suis pas certain que c'était une bonne idée de partir en voyage, de quitter le théâtre et de partir en voyage en plein hiver. Nous n'avons rien à nous dire et peut-être rien à dire. Je ne comprends plus pourquoi nous allons traîner notre silence sur la planète pendant une année.





Nous n'avons jamais promis qu'il se passe quelque chose. Nous jouons le rôle de personnages et cela ne suffit pas à promettre qu'il se passe quelque chose. Je vois qu'inlassablement en effet reviennent les opinions accoutumées" et les opinions accoutumées sur la narration sont parmi les plus accoutumées. Nous allons voyager. Il ne se passera rien. Nous ne dirons rien.





Je préfère être dans le silence qu'au milieu de conversations auxquelles je suis incapable de m'intéresser vraiment.





Était-ce bien nécessaire de me faire venir dans ce voyage qui s'annonce d'un ennui immobile ? Vous ne cherchez même pas à faire connaissance avec moi. Et vous savez cependant que je ne vous quitterai pas. Je vais visiter Nice. J'y étais parfois. Je me rappelle une ville verticale.


2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000


Une flamme. L'espace de narration peut-être cet espace sourd, cet espace muet. Il décrit des scènes de torture. Inlassablement en effet reviennent les opinions accoutumées. Juste un petit voyage pour adoucir les symptômes du manque. Je me rappelle une ville verticale. Au milieu de conversations auxquelles je ne pouvais pas m'intéresser vraiment. La belle affaire.