Diégèse  mercredi 9 janvier 2008


ce travail est commencé depuis 2931 jours et son auteur est en vie depuis 17384 jours (23 x 41 x 53 jours)
2008

ce qui représente 16,8603% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain

le lieu sur Google-Earth

La littérature
La photographie
Gustav
Mathieu
Noëmie
D.
Il n'est peut-être pas nécessaire que les personnages dialoguent. Chaque jour, un personnage, parfois deux, peut-être, prend la parole, à partir des matériaux proposés, à partir de rien, dans la ville du voyage de 2002. La ville du voyage de 2002 est le principal élément du protocole.





Je voudrais rentrer à Paris. Je ne me sens vraiment pas bien dans cette villa tarabiscotée, augmentée, étendue et cependant aveugle. Je ne me sens pas bien. Même le thé léger m'a semblé une mixture épaisse. Je regarde dehors. Je ne vois rien que du faux. Je suppose donc que tout ce que je vois est faux.
Je ne sais pas si j'ai envie, encore toute une année de jouer le jeu de la closure des textes et des rites. Je ne sais pas pourquoi.








Tu dois rester, tu vas rester. Tu ne peux pas disparaître après avoir, il y a deux ans, mené la danse, jouer la danse. Le texte à venir te regarde. C'est un drôle de personnage. C'est un cinquième personnage, le texte qui te dit de regarder. Regarde, regarde mes yeux, mes yeux de voyage, mes yeux de rêve. C'est sa réplique préférée. Si tu ne mènes plus la danse, tu va suivre ce personnage-là. Il t'apprendra le jeu, il t'apprendra la fiction, il t'apprendra le réel, il t'apprendra ainsi la pudeur.
 



2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000


Je ne sais pas pourquoi. Regarde, regarde mes yeux, mes yeux de voyage, mes yeux de rêve. La closure des textes et des rites. Je suppose donc que tout ce que je vois est faux. Apprendre ainsi la pudeur. Je ne me souviens de rien d'autre, vraiment et sans insister, je continuerais à me plaindre, sans contrainte. Encore aujourd'hui, j'attends et j'espère. Même le thé léger m'a semblé une mixture épaisse.