Diégèse  jeudi 17 janvier 2008


ce travail est commencé depuis 2939 jours et son auteur est en vie depuis 17392 jours (24 x 1087 jours)
2008

ce qui représente 16,8986% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain

le lieu sur Google-Earth

La littérature
La photographie
Gustav
Mathieu
Noëmie
D.
Les personnages peuvent renoncer à se disputer pour Vintimille, puisqu'ils ont quitté Vintimille. Ils sont désormais à Arma di Taggia, qui me semble moins belle que je pouvais l'imaginer il y a six ans, et avec la beauté, je veux parler du souvenir de la beauté. Et avec le souvenir de la beauté, je veux parler du souvenir de l'amour. http://www.panoramio.com/photo/18287 - Riccardo Raneri -







Ils sont arrivés à Arma di Taggia.


Tu as donc décidé de reprendre tes fonctions de didascalienne. Tu n'es pas obligée. Nous avons modifié ton contrat.






Ils aiment la façon dont la ville se promène.


Je me souviens. Je me souviens de tes didascalies et de mon énervement parfois.






Ils contemplent les ocres et les ombres, avec l'intensité folle de rester là longtemps.



Mais ils ne vont pas rester longtemps. Le magasin de souvenirs ne vend pas de souvenirs.






Vous ne pouvez pas tous faire les didascalies, sinon, il ne se passera rien. Encore une fois, il ne se passera rien.



Il n'y a aucune certitude qu'il ne se passe rien.





Épargne-nous Descartes.



Si vous voulez. Comme vous voulez.



Je concentre mon attention, je pense, je réfléchis, rien ne se présente.





Perdu.



2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000


Aucune certitude. C'est un premier mouvement de sollicitude. Pas de tendresse. C'est un premier mouvement d'attention, mais pas un vrai mouvement. Le magasin de souvenirs ne vend pas de souvenirs, en fait. Je concentre mon attention, je pense, je réfléchis, rien ne se présente. Comme un gelato. Je contemple les ocres et les ombres comme je te regardais, avec l'intensité folle de rester là longtemps. Un paysage d'exaltation mesurée. J'aime la façon dont la ville se promène.