Diégèse  dimanche 20 janvier 2008


ce travail est commencé depuis 2942 jours et son auteur est en vie depuis 17395 jours (5 x 72 x 71 jours)
2008

ce qui représente 16,9129% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain

le lieu sur Google-Earth

La littérature
La photographie
Gustav
Mathieu
Noëmie
D.
Les personnages ont quitté la côte pour Mondovi Breo. Ils continuent leur conversation sans que le voyage y intervienne, sans que pour le moment, pour l'instant, le voyage intervienne dans leur conversation, leur jeu, cette fausse conversation et ce véritable jeu. http://www.panoramio.com/photo/2694702 - luanachisci1966 -








Ils devraient essayer d'écrire quelques lignes de l'histoire, à inventer des mines à des personnages faméliques. Ils devraient s'obstiner. J'ai conduit pendant la centaine de kilomètres qui séparent Alassio de Mondovi. Ils ont dormi. Ils n'ont aujourd'hui presque pas vu le jour. Ce sont les tunnels incessants des autoroutes qui leur ont fait oublier leur rôle.




J'ai compris. Tu as été engagé ici comme narrateur. Tu es un narrateur. Tu joues le rôle du narrateur. C'est toi qui dois faire appel à l'imagination. Mais tu es pourtant aussi un personnage.





Je suis un narrateur. Cela ne signifie pas que je suis le narrateur. Et je me demande pourquoi, je me demande souvent pourquoi je devrais m'obstiner à assurer la narration d'un récit qui ne vient pas, d'un récit qui n'existe pas.




Mais leur conversation, leur jeu, cette fausse conversation et ce véritable jeu, les conduit peut-être à se rencontrer.


Je voudrais descendre de la voiture. Je voudrais descendre maintenant, sur cette esplanade. J'aime cette impression de vent que donnent toutes les esplanades.





Le vent emporte ton oubli.



2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000


Qu'est-ce qu'un objet ? Mais leur conversation, leur jeu, cette fausse conversation et ce véritable jeu, les conduit peut-être à se rencontrer. Pourquoi s'obstiner ? Je vais faire appel à l'imagination. Ton oubli. Essayer d'écrire quelques lignes de l'histoire, à inventer des mines à des personnages faméliques. Cette impression de vent que donnent toutes les esplanades. Je n'ai presque pas vu le jour.